Dès la sortie de l’hibernation, la marmotte est présente sur le secteur du Pescamou à La Pierre Saint-MartinDès la sortie de l’hibernation, la marmotte est présente sur le secteur du Pescamou à La Pierre Saint-Martin
©Dès la sortie de l’hibernation, la marmotte est présente sur le secteur du Pescamou à La Pierre Saint-Martin|N.Fernandez

Voir les marmottes

A la Pierre Saint-Martin, une curiosité attire les familles et les passionnés de faune, c’est l’observation des marmottes !

La marmotte est un animal craintif, pour l’approcher il convient de rester à distance, sans faire de bruit pour ne pas l’effrayer.

On les repère grâce à leur sifflement caractéristique (aigu et puissant) elles sont drôles, sympathiques et souvent joueuses.

Sortie thématique

L’Office de Tourisme, propose chaque semaine, durant l’été, une sortie accompagnée pour voir les marmottes. En famille, entre amis ou en groupes inscrivez-vous en ligne ou auprès du Bureau d’Information Touristique de La Pierre Saint-Martin.

D’une durée de 3 heures maximum, la balade ne présente aucune difficulté majeure mais il est conseillé d’avoir 6 ans pour pouvoir prendre part à la sortie. Regarder les marmottes jouer entre elles ou se chamailler debout sur leurs petites pattes est un régal pour les yeux, un véritable spectacle ! L’activité est limitée à 20 personnes par groupe pour ne pas gêner l’animal dans son environnement et pour assurer une prestation de qualité.

Il est aussi possible de réserver une sortie privative sur une autre journée, sous réserve de la disponibilité d’un accompagnateur en moyenne montagne.

Voir des marmottes est une randonnée  incontournable en Pyrénées béarnaises.

Réintroduction

dans les Pyrénées

A la fin de la période glaciaire, les marmottes avaient disparu des Pyrénées. Ce mammifère herbivore a été réintroduit en 1948 au sein du Parc national des Pyrénées. Quelques années plus tard, des lâchers supplémentaires soit près de 400 individus ont permis de favoriser le développement de l’espèce jusqu’à la fin des années 1970. De nos jours, parfaitement adaptées au milieu, les marmottes vivent en colonie et sont présentes sur tout le massif pyrénéen. Elles ont une préférence pour les versants sud qui bénéficient de plus d’ensoleillement ce qui la conduit à se rendre en Espagne.

La vie rêvée des

marmottes

Ce petit animal de montagne mesure de 50 à 60 cm et vit au-dessus de 800 mètres d’altitude sur des versants ensoleillés ou dans des clairières forestières avec éboulis. A La Pierre Saint-Martin, toutes ces conditions sont réunies, une bonne exposition au soleil et un secteur mêlant plateau et rochers.

Les marmottes hibernent de l’automne au printemps et sortent de leurs terriers dès les premiers rayons de soleil en quête de nourriture. C’est aussi la période des amours. Ces petits écureuils terrestres vivent en communauté, par familles, comme les loups. Elles se reniflent les joues pour se reconnaître et montrer leur appartenance au groupe.

Deuxième plus gros rongeur de France après le castor, la marmotte vie entre 15 et 18 années.

Les marmottes passent beaucoup de temps sous terre et elles sont nombreuses à partager le logement. Leur habitat est bien pensé. Elles creusent des terriers organisés jusqu’à trois mètres de profondeur qui incluent galeries et chambres aménagées avec une partie réservée pour les toilettes, un coin nuit et une salle plus grande qui leur permet de passer tout l’hiver.

Au mois de septembre, elles préparent leur litière composée d’herbes sèches qui les isole du sol durant le grand sommeil. A ce moment de l’année, elles ont doublé leur poids pour peser autour de 5kg. Grâce à leurs réserves de graisse, elles ne se réveillent que toutes les trois semaines pour leurs besoins naturels avant de se rendormir en phase d’hypothermie. En période d’hibernation, pour économiser de l’énergie leur température corporelle chute de plus de 30 degrés, pour atteindre 5 ou 6 °C !

Dès qu’elles sortent, elles sont très craintives et restent à l’affût, car les rapaces ne sont jamais trop loin. Mais la marmotte est dotée d’une ouïe fine et d’un odorat très développé. Sa vue loin d’être excellente est compensée par un champ de vision particulièrement large de 300 ° (160° chez l’homme).

Elles se nourrissent principalement de végétaux (plantes sauvages, graines, racines, tiges) et parfois elles peuvent aussi manger des larves ou des insectes.

Les jeunes marmottes sont les plus attachantes, elles jouent beaucoup et comme leurs congénères, elles aiment s’allonger sur les pierres réchauffées par le soleil. Jusqu’à l’âge de 2 ans, elles s’amusent à s’attraper et simulent des combats avec cascades et roulé-boulets inclus.

Coups de cœur toutes saisons
Le domaine skiable est ouvert . Les infos sur les pistes ouvertes dans la rubrique info neige, achetez votre forfait en ligne.
Fermer