Accueil Découvrir Les villages Arette

Arette

Arette

ARETTE et LA PIERRE SAINT-MARTIN : (9223 hectares – 1045 habitants)

L’existence de la Commune d’Arette est très ancienne ; en 1186, c’est sous le nom d’Areta qu’elle est mentionnée. Ce n’est qu’en 1860 que l’on trouve l’orthographe actuelle entre temps la commune s’est appelée Aretha et Saint Pierre d’Arette. Arette qui comme les autres villages de la vallée a échappé à la féodalité, possède au XIVème siècle une abbaye laïque. Cette abbaye figure dès 1385 dans le dénombrement des maisons de la Vicomté du Béarn. Lors de l’incendie du village pendant les guerres de religion, seuls les gros murs ont résisté : remanié au XVIIème et au XVIIIème siècle, l’actuel château, derrière ses arbres centenaires et ses hauts murs à belle allure.

L’église qui, comme une grande partie du village fût détruite lors du séisme du 13 août 1967 a été reconstruite sur le même emplacement. Son aspect extérieur a été conservé. Un très beau « lutrin » datant du XVIème siècle et le « rétable » sauvés du séisme ont repris leur place dans l’église. Les vitraux modernes sont l’œuvre d’un peintre Arettois, Grand Prix de Rome : Paul Ambille.

Ils évoquent ou symbolisent la vie du village (troupeaux de moutons, palombes Saint-Martin, Saint-Pierre, le tremblement de terre).

A l’entrée du village, sur la route d’Issor ; existe un monument curieux, la « Croix du Coq ».
Le coq attribut la passion du Christ, se dresse sur le sommet de la Croix, tourné du même côté que le crucifié (hélas, la tête de l’oiseau a été détruite, il y a quelques années). La date d’érection de cette croix se lit au dos de la traverse « An II » et 1803.

A côté de la croix, la fontaine de Salet sur laquelle se trouve une inscription insolite « Au nabet Henri, le 29 mai 1825 ». Le « nouvel Henri » était le fils du Duc de Berry ; à l’époque son avènement au trône avait été espéré sous le nom d’Henri V. A deux pas de là, se dresse le moulin communal qui est le monument le plus ancien du village. Construit avant 1385, sur les bases d’un bâtiment du XIIIème siècle, il a été restauré en 2000 et est ouvert au public durant l’été. Possédant une meule à blé et une meule à maïs, on y trouve aussi un rouet actionnant une génératrice électrique.

Située à proximité, la «Maison du Barétous» présente les différents aspects de la vallée, spéléologie, pastoralisme, histoire des mousquetaires, outils d’autrefois et le tremblement de terre de 1967. Un musée à visiter absolument.

Pour les amateurs de grand air, Arette, avec une vingtaine de disciplines de pleine nature pratiquées sur son territoire, peut surtout s’enorgueillir d’être une base de loisirs exceptionnelle et ce en toutes saisons. De la spéléologie où pas moins de 444 kms de galeries souterraines sont aujourd’hui répertoriées en passant par le vélo (le Tour de France est arrivé à la Pierre le 14/07/2015), l’escalade, la pêche et bien sûr la randonnée ou le ski (alpin ou nordique), la commune propose un incroyable terrain de jeux. En hiver, les hauts pâturages d’estives deviennent les champs de neige de la station de la Pierre Saint-Martin entièrement modernisée ces dernières années.

Pour plus d’informations sur notre commune, nous vous invitons à consulter notre site internet : https://arettelapierrestmartin.fr